Ministère de l'Environnement et du Développement Durable


 

La Convention de Stockholm

La Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants est un traité mondial visant à protéger la santé humaine et l'environnement contre les produits chimiques qui demeurent intacts dans l'environnement pendant des longues périodes, se répartissent sur des grandes superficies et s'accumulent dans les tissus adipeux des hommes et des animaux.

L'exposition aux polluants organiques persistants (POP) peut entraîner de graves effets sur la santé, y compris certains cancers, des malformations congénitales, des dysfonctionnements immunitaires et des perturbations des systèmes de reproduction. En réponse, la Convention de Stockholm, qui a été adoptée en 2001 et qui est entrée en vigueur 2004, demande aux Parties de prendre des mesures pour éliminer ou réduire les rejets de POP dans l'environnement.

La Convention est administrée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement et basée à Genève, en Suisse.

La Mauritanie a signé la convention le 08 aout 2001 et l’a ratifié le 22 juillet 2005. L’objectif de cette convention est de protéger la santé humaine et l’environnement des polluants organiques persistants. Outils de mise en mesure : Plan d’action national de mise en œuvre de la Convention ou NIP.

Le Point focal national désigné de cette convention est le Directeur des Pollutions et des Urgences Environnementales.

République Islamique de Mauritanie
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
B.P : 1666, 2222 Nouakchott - Mauritanie

 

Ce site a été développé avec le soutiens de REPSAHEL - Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales

© 1997 - 2015 tous droits réservés
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable