Ministère de l'Environnement et du Développement Durable


 

La Convention de Bamako

La Convention de Bamako sur l'interdiction d'importer des déchets dangereux et le contrôlede leurs mouvements transfrontières en Afrique s'est inspirée de la Convention africaine sur la conservation de la nature et des ressources naturelles adoptée par les Chefs d'Etat et de Gouvernement africains à Alger (1968), Elle reprend également les lignes directrices etprincipes du Caire concernant la gestion écologiquement rationnelle des déchets dangereu adoptés par le Conseil d'Administration du PNUE par sa décision 14/30 du 17 juin 1987.

Elle est l'adaptation de la Convention de Bâle (22 mars 1989) aux pays africains afin deprotéger la santé humaine des populations africaines et l'environnement contre les effets nocifs qui peuvent résulter de la production et du transport des déchets dangereux.

La Convention de Bamako a été adoptée le 30 janvier 1991 à Bamako au Mali mais la Mauritanie n’a pas encore signé ou ratifié cette convention.

Le Point focal national désigné de cette convention est le Directeur des Pollutions et des Urgences Environnementales.

République Islamique de Mauritanie
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
B.P : 1666, 2222 Nouakchott - Mauritanie

 

Ce site a été développé avec le soutiens de REPSAHEL - Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales

© 1997 - 2015 tous droits réservés
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable