Le Ministère de la Santé publie le Plan National de Gestion des Déchets Biomédicaux 2017-2021 et le Cadre de Gestion Environnementale et Sociale du projet INAYA

Dans le cadre des préparations de la mise en place d’un projet pilote sur le financement basé sur les résultats (INAYA) visant le renforcement du système de santé, financé conjointement par le Gouvernement et la Banque Mondiale, Le Ministère de la santé en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et celui de l’Enfance, de la Famille et des Affaires Sociales  a élaboré les deux documents suivants :

1- Le Plan National de la Gestion des Déchets Biomédicaux 2017-2020 (cliquez ici pour lire ou télécharger ce document)

Il s’agit de la stratégie quinquennale du Secteur en matière de gestion des déchets de soins médicaux. Il comprend une analyse institutionnelle et les pratiques existantes en matière de gestion des déchets biomédicaux, les options potentielles pour les technologies de gestion et/ou d’élimination et le budget y afférent pour leur fonctionnement ; une évaluation du niveau de sensibilisation sur la gestion, le stockage et l’enlèvement des déchets biomédicaux (DBM) parmi le personnel médical et d'autres acteurs impliqués et d’apprécier les programmes de formation existants. Il est à noter que ce plan est le premier plan compréhensif élaboré par la Mauritanie pour la gestion et l’élimination des déchets biomédicaux, qui serait appliqué pour toutes les opérations, financés aussi bien par le Gouvernement que par les partenaires techniques et financiers.

Le plan propose la mise en place de systèmes de gestion des déchets techniquement faisables, économiquement viables, et socialement acceptables. A cet effet, il fait le point sur la situation sur le profil sanitaire de la Mauritanie, identifie les différentes étapes de gestion, les besoins en investissements spécifiques et en renforcement des capacités ainsi que les mécanismes de coordination et de suivi.

2. Cadre de Gestion Environnementale et Sociale Du projet INAYA. (cliquez ici pour lire ou télécharger ce document)

Le cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) permet d’orienter les activités du projet de manière à ce que les questions environnementales et sociales soient prises en compte et gérées dans toutes les activités mises en œuvre. Pour cela, il s’agira d’identifier les risques associés aux différentes interventions du projet et de définir les procédures et les mesures d’atténuation et de gestion qui devront être mises en œuvre en cours d’exécution du projet. Le CGES définit le cadre de suivi et de surveillance ainsi  que  les  dispositions  institutionnelles  à  prendre  durant  la  mise  en  œuvre  du projet INAYA et la réalisation des activités pour atténuer les impacts environnementaux et sociaux défavorables, les supprimer ou les réduire à des niveaux  acceptables.

Pour éviter ou réduire ces impacts négatifs potentiels, le CGES a prévu un Plan Cadre de Gestion, Environnementale et Sociale (PCGES), incluant une procédure de sélection environnementale et sociale et la définition des responsabilités institutionnelles pour la préparation, l’approbation et la mise en œuvre des activités du projet INAYA, en tenant compte des exigences des politiques de sauvegarde de la Banque mondiale et de la législation environnementale nationale.

République Islamique de Mauritanie
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
B.P : 1666, 2222 Nouakchott - Mauritanie

 

Ce site a été développé avec le soutiens de REPSAHEL - Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales

© 1997 - 2015 tous droits réservés
Ministère de l'Environnement et du Développement Durable